Photos

  • ©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>
  • ©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>
  • ©X. Rufray / CENLR
  • ©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>
  • ©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>
  • ©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>
  • ©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>
  • ©<cite>T. Gendre / CENLR</cite>
  • ©<cite>T. Gendre / CENLR</cite>
  • ©<cite>Daniel Cambon / ONF </cite>

Faune

Le Languedoc-Roussillon possède une faune exceptionnelle, mais les modifications liées à son habitat posent de vrais problèmes de survie des espèces.

Au sommaire

Mammifères

Parmi les 74 espèces de mammifères terrestres recensées en Languedoc-Roussillon, 18 (dont 14 espèces de chauve-souris) sont menacées selon les critères de l’UICN (espèces en “danger”, “vulnérables” ou “rares”).
Par exemple, le Desman des Pyrénées, par exemple, est un petit mammifère rare dont la répartition en France est limitée aux départements pyrénéens. Il se nourrit d’invertébrés sensibles à la pollution des eaux et il est menacé par la dégradation de la qualité de celles-ci et par la modification brutale des niveaux aquatiques.

©<cite>RNN NYER</cite>
voir la galerie Mammifères

Chiroptères

Certaines espèces de chauve-souris sont en danger d’extinction comme le Rhinolophe de Mehely (Rhinolophus mehelyi), ou très vulnérables, comme le Vespertilion de Capaccini (Myotis capaccinii). Mais toutes les espèces du Languedoc-Roussillon, même celles qui paraissent les plus répandues, sont en forte régression. La disparition ou les perturbations de leurs habitats naturels (vieux arbres, cavités...) ou secondaires (gîtes dans les ouvrages d’art, maisons, mines...) en sont les principales raisons. Mais ce n’est pas tout : l’urbanisation, certaines pratiques dynamiques de gestion forestière, l’usage important d’insecticide et la pratique sportive dans les grottes (spéléologie) contribuent aussi à cette menace.

©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>
voir la galerie Chiroptères

Oiseaux

La région abrite les trois quarts des espèces d’oiseaux nicheurs françaises. Parmi elles, certaines espèces ne se trouvent en France que dans la région (Pie-grièche à poitrine rose, Cochevis de Thékla) ou s’y trouvaient encore très récemment (Traquet rieur).

Parmi les oiseaux qui nichent en Languedoc-Roussillon, 113 figurent sur la liste rouge établie en février 2000 par l’association Meridionalis. Cette liste rouge précise :

  • les espèces récemment disparues de la région (2),
  • en danger (9),
  • vulnérables (25),
  • rares (19),
  • localisées (15),
  • à surveiller (20).

7 espèces ne disposent pas encore de statut précis. Le Languedoc-Roussillon a par ailleurs une responsabilité particulière pour la conservation du 6 espèces dont plus du quart de la population française vit dans notre région.

©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>
voir la galerie Oiseaux

Amphibiens

Parmi les 19 espèces d’amphibiens recensées en Languedoc-Roussillon, quatre sont menacées. Le Discoglosse peint (Discoglossus pictus), n’est présent en France que dans le Languedoc-Roussillon.
Les amphibiens sont très vulnérables à cause de la dégradation des zones humides, de l’aménagement des cours d’eau, de la pollution des sols et des eaux et de la densification des réseaux de transports.

©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>
voir la galerie Amphibiens

Reptiles

28 espèces de reptiles ont été recensées dans la région. Parmi elles, deux ont une aire de répartition française limitée au Languedoc-Roussillon : la tortue d’eau Emyde lépreuse, espèce présente en petites populations très vulnérables et le Psammodrome algire, lézard des zones sèches de garrigues, pinèdes, broussailles et dunes littorales.

©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>©<cite>X. Rufray / CENLR</cite>
voir la galerie Reptiles

Voir également